Sélection d’Hatanna – Mai 2019

Hellow tutti ! Votre PAL est enfin vide ? Ah mais c’était sans compter sur la sirène ! Vous allez voir ce qu’elle vous réserve pour les prochaines semaines. Pour le coup, soyez prêts car il s’agit d’ouvrages avant tout destinés à la jeunesse. Mais bien entendu, nous ne cessons jamais d’être jeunes. À bon entendeur…

nevermoorPour commencer, un ouvrage qui de par sa couverture rappelle Marry Popins et son parapluie. J’ai nommé Nevermoor de Jessica Townsend. Un roman qui demande un peu de temps avant de totalement plonger dans l’univers de l’auteure qui est pourtant bien riche. Et une fois dedans, on est totalement happé. Une lecture agréable. On y suit les aventures de Morrigane Crow, une jeune fille de 11 ans que tout déterminait à mourir le soir de son onzième anniversaire. Mais son mécène en a décidé autrement. Et la voilà partie pour quatre épreuves épiques ! Que lui réserve son avenir ? Et qu’est-ce donc que ce gros chat géant ? Ah Morrigane, tu n’es pas au bout de tes surprises, et toi cher lecteur, toi non plus !

le-manoir-1-brisou-pellenRestons dans le fantastique avec le premier tome du Manoir d’Evelyne Brisou-Pellen. Il fallait y songer ! Liam, 15 ans, est envoyé dans une maison de repos assez peu commune après une importante maladie, le manoir. Celui-ci accueille divers pensionnaires qui ont pour particularité de se prendre pour des personnages historiques. Par ailleurs, Liam ne dispose d’aucun moyen de communication pour entrer en contact avec les siens. Il va donc falloir qu’il s’habitue à son nouvel environnement. Et cela tombe bien car ayant toujours rêvé d’être détective privé, il va se prendre au jeu et découvrir rapidement les petits secrets de ses voisins de chambre. Attention, ça décoiffe !

dieux_boulettesAh ! Et que serait le fantastique sans la mythologie ! Et vous savez à quel point la sirène en est friande. Ainsi, voici la série des Dieux et des boulettes de Maz Evans. Tout simplement divin ! On y découvre des dieux grecques pris au dépourvu car souhaitant aider un jeune garçon dans le besoin. Vous parlez d’une histoire ! Son père est en prison. Heureusement qu’il a encore sa mère. Et quand les divinités du Zodiaque s’en mêlent ça n’arrange pas les affaires. Un très beau mélange drôle accompagné de petites touches de culture G. On adore ! À lire dès 10 ans. Ah et j’oubliais, il y aussi une petite morale du style problématique du pardon et de la colère dont il faut se libérer pour avancer. Voilà, voilà !

larispemAllez, finissons-en avec un petit clin d’œil à Eugène Sue et ses Mystères de Paris. Et oui car aujourd’hui, Les Mystères de Larispem nous parlent de Paris. Et on dit merci Lucie Pierrat-Pajot pour cette nouvelle trilogie. Idéal pour parfaire sa culture G car il y a de vraies références historiques. C’est simplement que les vainqueurs se sont oubliés en route et qu’ils ont décidé de perdre, mais ça partait quand même d’une bonne intention.

On suit donc deux jeunes filles à travers la capitale totalement métamorphosée. Le vol est devenu un des rares moyens de survie. C’est ça quand il n’y a plus aucun aristo dans le coin. Lors d’un larcin, les jeunes filles vont faire la connaissance d’un jeune homme étrange qui va bien malgré elles les plonger au cœur d’une ancienne société. Les Frères de Sang vont-ils refaire surface ? Pour quelles raisons ?

Allez… tournez donc quelques pages.

À très vite,

La Sirène Tranchante

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s